S’il pouvait laisser une trace de son passage, le vent utiliserait de l’encre de chine parce qu’il sait qu’elle a la particularité de montrer le mouvement.

C’est plus fort qu’elle. 

Ces peintures sont des tempêtes, des accalmies suivies d’une bourrasque, des vents rasants, de ceux qui font frétiller la surface des flaques d’eau et des océans… elles sont des courants d’air chaud à faire danser les feuilles mortes et les fleurs vivantes, des rafales inquiétantes qui aplatissent des champs entiers, des souffles pleins des odeurs tièdes des forêts de pins…

"L'élan du vent"

// Encre de chine // Format A1 //

// China Ink on paper // A1 //

l'élan du vent, grand format, encre et collage sur papier
IMG_6803.jpg
IMG_6804.jpg
IMG_6800.jpg
IMG_6806.jpg
IMG_6802.jpg
IMG_6795.jpg